Fonds P246 - Fonds Jacques Trépanier

Zone du titre et de la mention de responsabilité

Titre propre

Fonds Jacques Trépanier

Dénomination générale des documents

  • Document textuel
  • Document iconographique

Titre parallèle

Compléments du titre

Mentions de responsabilité du titre

Notes du titre

  • Source du titre propre: Titre basé sur le contenu du fonds.

Niveau de description

Fonds

Cote

P246

Zone de l'édition

Mention d'édition

Mentions de responsabilité relatives à l'édition

Zone des précisions relatives à la catégorie de documents

Mention d'échelle (cartographique)

Mention de projection (cartographique)

Mention des coordonnées (cartographiques)

Mention d'échelle (architecturale)

Juridiction responsable et dénomination (philatélique)

Zone des dates de production

Date(s)

  • 1947-1954 (Production)
    Producteur
    Trépanier, Jacques

Zone de description matérielle

Description matérielle

9 cm de documents textuels
45 photographies

Zone de la collection

Titre propre de la collection

Titres parallèles de la collection

Compléments du titre de la collection

Mention de responsabilité relative à la collection

Numérotation à l'intérieur de la collection

Note sur la collection

Zone de la description archivistique

Nom du producteur

(28 septembre 1907 - 21 juin 2003)

Notice biographique

Jacques Trépanier naît à Saint-Jean-Port-Joli, le 28 septembre 1907 et décède à Montréal, le 21 juin 2003. Il était le fils du journaliste et historien Léon Trépanier et d’Anne-Marie Gagnon. Après ses études primaires à Montréal, il entreprend ses études classiques au Collège Sainte-Marie qu’il termine au Collège du Sacré-Cœur à Sudbury en 1929. Il entreprend ensuite des études de droit à l’Université de Montréal et il est admis au Barreau de Montréal en 1934. Après avoir exercé le droit à Montréal pendant quelques temps, la crise économique l’incite à partir pour l’Abitibi où il travaille dans les mines, puis il décide de s’engager dans la marine marchande où il demeure 26 mois. Le 29 septembre 1937, il épouse Yvette Clerk avec qui il aura cinq enfants : François, Maurice, Hélène, Josette et Micheline. En cette même année 1937, il commence sa carrière dans le journalisme et travaille successivement au quotidien La Patrie à Montréal, puis à L’Action catholique et au journal Le Soleil à Québec. En 1942, il est engagé par le service de l’information de la Marine royale canadienne à titre de responsable du service français de l’information navale. Il est transféré ensuite à Londres où il fera des reportages jusqu’à la fin de la guerre. Après sa démobilisation en 1946, il retourne au journal La Patrie où il fera tour à tour la chronique du port de Montréal et celle des clubs de nuit tout en couvrant les actualités générales. Pendant ces quelques années, ses chroniques sur la vie nocturne deviennent une source de référence pour les amateurs de spectacles. En 1954, Jacques Trépanier est nommé d’abord correspondant de La Patrie à Québec, puis correspondant parlementaire. En 1959, il revient à Montréal à titre de chef de l’information de La Patrie. Par la suite, il travaillera successivement pour les journaux Le Devoir et Montréal-Matin ainsi que pour l’agence Presse canadienne. À la fin des années 60, il reviendra à Québec cette fois au poste de directeur des relations publiques du Conseil des producteurs de pâtes et papiers du Québec et comme responsable du mensuel Le Papetier, publié par cet organisme. Il occupera cet emploi pendant une quinzaine d’années avant de prendre sa retraite.

Historique de la conservation

Portée et contenu

Le fonds couvre la carrière journalistique de Jacques Trépanier au début des années 1950 et documente principalement la scène artistique montréalaise. Le fonds se compose surtout de coupures de presse de La Patrie, conservées dans deux spicilèges. Plusieurs articles sont des chroniques portant sur les clubs de nuit à Montréal de 1950 à 1954, publiés sous une rubrique intitulée « La Ronde des cabarets ». Le fonds inclut également une quarantaine de photos de presse et quelques pièces de correspondance.

Zone des notes

État de conservation

Source immédiate d'acquisition

The documents were acquired in 2012 from François Trépanier.

Classement

Langue des documents

  • anglais
  • français

Écriture des documents

Note de langue et graphie

La plupart des documents sont en français. Quelques lettres sont en anglais.

Localisation des originaux

Disponibilité d'autres formats

Restrictions d'accès

There are no consultation restrictions.

Délais d'utilisation, de reproduction et de publication

Reproduction for scholarly purposes is permitted in most cases. Use of material in a publication may only be done with permission of the copyright owner.

Instruments de recherche

Box listing is available.

Instrument de recherche

Éléments associés

Éléments associés

Accroissements

Further accruals are not expected.

Note générale

The scrapbooks are numbered “3” and “4” on the back of their bindings.

Droits

Copyright held by the creator(s).

Identifiant(s) alternatif(s)

Zone du numéro normalisé

Numéro normalisé

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Identifiant de la description du document

Identifiant du service d'archives

Règles ou conventions

Statut

Finale

Niveau de détail

Élémentaire

Langue de la description

Langage d'écriture de la description

Sources

Zone des entrées

Personnes et organismes associés

Lieux associés

Genres associés